Les allergies alimentaires

De nombreuses personnes sont sujettes à toutes sortes d’allergies, une des allergies les plus fréquentes étant les allergies alimentaires, à distinguer des autres types de réaction à un aliment comme l’intolérance alimentaire par exemple.

Description des allergies alimentaires L’allergie alimentaire est un type d’allergie se caractérisant par une réaction d’hypersensibilité immédiate provoquée par l’ingestion d’une substance alimentaire, incluant les additifs alimentaires. Ce qui la distingue des autres types de réaction à un aliment comme l’intoxication alimentaire ou l’intolérance alimentaire, c’est qu’elle implique des réactions du système immunitaire car l’organisme réagit agressivement à l’allergène en cause, mettant alors en place une suite de mécanismes de défense. Les réactions déclenchées par l’allergène peuvent survenir de façon soudaine (dans les deux heures qui suivent sont ingestion) ou de façon retardée (jusqu’à 48 heures après l’ingestion). Les personnes à risque sont généralement les personnes prédisposées aux allergies de manière génétique, c’est-à-dire qu’en enfant dont un des parents ou les deux parents sont atteints d’allergies alimentaires a de grandes chances d’avoir des allergies alimentaires également. Les principaux aliments allergènes Les principaux aliments allergènes ne sont pas les même dans tous les pays avec par exemple une prédominance de l’allergie au poisson dans les pays scandinaves ou une prédominance de l’allergie au riz dans au japon. Néanmoins, les aliments que l’on retrouve généralement en cause dans les problèmes d’allergie alimentaire sont les arachides, les noix, le lait de vache (très fréquent chez les nourrissons avant l’introduction des aliments solides), les œufs, les poissons, les fruits de mer, le soya, les graines de sésame et certaines céréales comme le blé, l’orge ou l’avoine. Il faut également noter qu’il arrive qu’une personne allergique au lait de vache soit également allergique au lait de chèvre par exemple, cela à cause de la similarité de leurs protéines. C’est ce que l’on appelle le phénomène d’« allergie croisée », c’est-à-dire une l’allergie à des substances qui se ressemblent sur le plan chimique. Mécanisme des allergies alimentaires Le mécanisme des allergies alimentaires comporte deux phases : une première phase de sensibilisation et une seconde phase de déclenchement. Lors de la phase de sensibilisation, qui correspond au premier contact de l’organisme avec l’allergène, et qui conduit à la production d’anticorps spécifiques (Immunoglobulines E) par des cellules spécifiques (lymphocytes B). Cette première phase est appelée phase de sensibilisation car le système immunitaire est prêt à déclencher une réaction allergène lorsque la substance allergène se présentera de nouveau. Quant à la phase de déclenchement, c’est la phase pendant laquelle l’organisme entre une deuxième fois en contact avec la même substance allergène ou une des composantes de cet allergène. L’allergène est alors capté par les anticorps Immunoglobulines E, ce qui sera un signal pour engendrer la synthèse et la libération de ce que l’on appelle histamine (médiateur chimique), entraînant ainsi une réaction d’hypersensibilité, suivie de l’apparition des divers symptômes de l’allergie alimentaire. Les symptômes allergies alimentaires Les symptômes de l’allergie alimentaire apparaissent généralement dans les deux heures qui suivent l’ingestion de la substance allergène et leur nature et leur intensité varient d’un sujet à un autre. Les divers symptômes possibles pouvant apparaître seul ou en association sont des symptômes cardiovasculaires (des étourdissements, une perte de connaissance, une pâleur, un pouls faible...), des symptômes digestifs (de la diarrhée, des crampes abdominales, des nausées, des vomissements, des coliques…), des symptômes respiratoires (une difficulté à respirer, une sensation d’étouffement, une respiration sifflante, une sensation de gonflement dans la gorge…) et bien sûr des symptômes cutanés (des gonflements du visages, des lèvres et des membres ; des rougeurs, des éruptions cutanées ou des démangeaisons). Il faut également savoir que deux types de réaction peuvent se produire en cas d’allergie : une réaction anaphylactique ou un choc anaphylactique. On parle de réaction anaphylactique lorsque les symptômes sont très prononcés et que plus d’un système est atteint (digestif, cardiovasculaire, respiratoire, cutané). Par contre on parle de choc anaphylactique lorsqu’il y a une chute de la pression sanguine pouvant entraîner de l’arythmie, une perte de conscience ou même la mort dans les cas les plus graves. Diagnostiquer les allergies alimentaires Le diagnostic de l’allergie alimentaire repose généralement sur une analyse de l’alimentation du sujet, sur un interrogatoire et sur des manipulations diététiques qui peuvent être utilisées pour infirmer ou confirmer un diagnostic d’allergie alimentaire. Un spécialiste peut également effectuer des tests cutanés ou un dosage des Immunoglobulines E spécifiques. Concernant les tests cutanés, ils consistent à faire une microponction épidermique d’extraits allergéniques sur la face intérieure du bras. Une prochaine étape permettra ensuite de mettre en évidence la présence d’anticorps spécifiques dirigés contre les substances allergènes suspects identifiés. Des tests de provocation permettent peuvent également permettre de faire le diagnostic de l’allergie alimentaire car ils permettent de différencier une vraie allergie d’une sensibilisation latente mais ils sont rarement utilisés car ils peuvent être dangereux particulièrement dans les cas de réactions allergiques sévères. Traitement des allergies alimentaires Le traitement des allergies alimentaires consiste surtout à supprimer tout contact avec la substance responsable de l’allergie. Il est donc recommandé de mettre en place des stratégies préventives de l’allergie alimentaire pour limiter les risques. Par exemple, certaines personnes allergiques doivent avoir sur eux en tout temps un auto-injecteur d’épinéphrine (sur décision d’un médecin) qui permet de réagir rapidement s’il y a déclenchement de réaction anaphylactique. En outre, certaines formes d’allergies peuvent diminuer en intensité par l’intermédiaire d’un traitement de désensibilisation, mais ce type de traitement est très dangereux, particulièrement dans les cas d’allergie alimentaire, car il peut être mortel si les réactions allergiques sont sévères. Mesures de prévention à l’exposition aux aliments allergènes Certaines mesures de préventions peuvent aider à limiter les risques de déclenchement de l’allergie alimentaire comme de porter un bracelet « MedicAlert » qui indique la nature de l’allergie et informe l’entourage en cas de situation d’urgence. Il est également nécessaire de bien informer son entourage et de surveiller et décoder les listes d’ingrédients lorsque l’on achète un aliment. Bref, les personnes sujettes à des allergies alimentaires doivent faire preuve de prudence en tout temps pour ne pas prendre de risque.
Articles Régionaux
- Les allergies alimentaires Ain
- Les allergies alimentaires Aisne
- Les allergies alimentaires Allier
- Les allergies alimentaires Alpes-de-Haute-Provence
- Les allergies alimentaires Alpes-Maritimes
- Les allergies alimentaires Ardèche
- Les allergies alimentaires Ardennes
- Les allergies alimentaires Ariège
- Les allergies alimentaires Aube
- Les allergies alimentaires Aude
- Les allergies alimentaires Aveyron
- Les allergies alimentaires Bas-Rhin
- Les allergies alimentaires Bouches-du-Rhône
- Les allergies alimentaires Calvados
- Les allergies alimentaires Cantal
- Les allergies alimentaires Charente
- Les allergies alimentaires Charente-Maritime
- Les allergies alimentaires Cher
- Les allergies alimentaires Corrèze
- Les allergies alimentaires Corse-du-Sud
- Les allergies alimentaires Côte-d'Or
- Les allergies alimentaires Côtes-d'Armor
- Les allergies alimentaires Creuse
- Les allergies alimentaires Deux-Sèvres
- Les allergies alimentaires Dordogne
- Les allergies alimentaires Doubs
- Les allergies alimentaires Drôme
- Les allergies alimentaires Essone
- Les allergies alimentaires Eure
- Les allergies alimentaires Eure-et-Loir
- Les allergies alimentaires Finistère
- Les allergies alimentaires Gard
- Les allergies alimentaires Gers
- Les allergies alimentaires Gironde
- Les allergies alimentaires Haute-Corse
- Les allergies alimentaires Haute-Garonne
- Les allergies alimentaires Haute-Loire
- Les allergies alimentaires Haute-Marne
- Les allergies alimentaires Hautes-Alpes
- Les allergies alimentaires Haute-Saône
- Les allergies alimentaires Haute-Savoie
- Les allergies alimentaires Hautes-Pyrénées
- Les allergies alimentaires Haute-Vienne
- Les allergies alimentaires Haut-Rhin
- Les allergies alimentaires Hauts-de-Seine
- Les allergies alimentaires Hérault
- Les allergies alimentaires Ille-et-Vilaine
- Les allergies alimentaires Indre
- Les allergies alimentaires Indre-et-Loire
- Les allergies alimentaires Isère
- Les allergies alimentaires Jura
- Les allergies alimentaires Landes
- Les allergies alimentaires Loire
- Les allergies alimentaires Loire-Atlantique
- Les allergies alimentaires Loiret
- Les allergies alimentaires Loir-et-Cher
- Les allergies alimentaires Lot
- Les allergies alimentaires Lot-et-Garonne
- Les allergies alimentaires Lozère
- Les allergies alimentaires Maine-et-Loire
- Les allergies alimentaires Manche
- Les allergies alimentaires Marne
- Les allergies alimentaires Mayenne
- Les allergies alimentaires Meurthe-et-Moselle
- Les allergies alimentaires Meuse
- Les allergies alimentaires Morbihan
- Les allergies alimentaires Moselle
- Les allergies alimentaires Nièvre
- Les allergies alimentaires Nord
- Les allergies alimentaires Oise
- Les allergies alimentaires Orne
- Les allergies alimentaires Paris
- Les allergies alimentaires Pas-de-Calais
- Les allergies alimentaires Puy-de-Dôme
- Les allergies alimentaires Pyrénées-Atlantiques
- Les allergies alimentaires Pyrénées-Orientales
- Les allergies alimentaires Rhône
- Les allergies alimentaires Saône-et-Loire
- Les allergies alimentaires Sarthe
- Les allergies alimentaires Savoie
- Les allergies alimentaires Seine-et-Marne
- Les allergies alimentaires Seine-Maritime
- Les allergies alimentaires Seine-Saint-Denis
- Les allergies alimentaires Somme
- Les allergies alimentaires Tarn
- Les allergies alimentaires Tarn-et-Garonne
- Les allergies alimentaires Territoire de Belfort
- Les allergies alimentaires Val-de-Marne
- Les allergies alimentaires Val-d'Oise
- Les allergies alimentaires Var
- Les allergies alimentaires Vaucluse
- Les allergies alimentaires Vendée
- Les allergies alimentaires Vienne
- Les allergies alimentaires Vosges
- Les allergies alimentaires Yonne
- Les allergies alimentaires Yvelines
Voir Aussi
- Diagnostic du diabète
Comment savoir si on a du diabète et comment l'éviter ? La réponse est simple, par le dépistage du diabète suivi d’un changement des habitudes de vie pour prévenir ou à défaut ralentir l'évolution du diabète. Ci-dessous, vous trouverez les grandes règles à suivre concernant son diagnostic.
- Les recettes anti-cholestérol
- Les vitamines
- L’insomnie
- Les traitements de la ménopause
- La chirurgie des lèvres
- Les différents régimes alimentaires
- Comprendre les secrets du cholestérol
- Le régime anti-cholestérol
- Comment éviter la constipation ?